Pour les TPE, PME, entreprises de gros oeuvre

Mémoire technique gros oeuvre

Promo !

299,00599,00

Sélectionnez votre version, téléchargez votre meilleur mémoire technique gros oeuvre (curage, démolition, désamiantage terrassement, construction, réhabilitation, charpente, couverture…) :

Effacer

Pouvez-vous modifier les informations au sein de votre modèle de mémoire technique gros œuvre ?

Le document est réalisé sous Microsoft office Word (.doc). Il est envoyé sous ce format lors du téléchargement.

Ainsi, sachez que 100% des informations présentes dans le mémoire technique gros œuvre sont modifiables.

Quelle sont les différences entre la version essentielle, la version premium et la version Gold de votre mémoire technique gros œuvre ?

En fonction de la formule sélectionnée, les thématiques abordées seront plus ou moins importantes et approfondies.

Le détail des thématiques abordées est visible dans la description de notre produit. Pour exemple, la version Gold sera la seule à aborder certains sujets très précis comme :

  • La description de vos modes opératoires métiers ;
  • Les mesures d’hygiène et de santé à respecter pendant le COVID 19 ;
  • L’organisation de travail sur site en cas d’amiante ;
  • La recherche des réseaux ;
  • Les solutions à mettre en œuvre pour minimiser votre impact environnemental sur votre chantier.

Par ailleurs, la version Gold bénéficie d’une refonte graphique qui saura mettre en valeur votre savoir-faire !

A quels marchés publics pouvez-vous répondre avec votre mémoire technique gros œuvre ?

Vous pouvez répondre à tous les marchés publics de gros concernant, par exemple, les travaux suivants (liste non exhaustive) :

  • Démolition de bâtiments ;
  • Travaux de désamiantage ;
  • Travaux de déplombage ;
  • Construction de bâtiments ;
  • Réhabilitation / restauration de bâtiments ;
  • Travaux d’aménagement ;
  • Remblais et travaux de terrassement ;
  • Travaux de mises aux normes ;
  • Travaux de réfection et de reconstruction ;
  • Travaux de rénovation ;
  • Créations de logements ;
  • Travaux et pose de carrelages ;
  • Pose de dallage ou de pavage… ;
  • Travaux de charpente ;
  • Travaux de couverture.
Qui a rédigé le mémoire technique gros œuvre ?

Trois personnes sont intervenues dans la création de notre modèle. Un ancien acheteur public a rédigé l’ensemble du mémoire technique. Un conducteur de travaux en gros œuvre a ensuite complété le document en y insérant des aspects plus techniques.
Enfin, le document a été mis en forme par notre graphiste.

Au quotidien, notre travail consiste à répondre aux marchés publics pour le compte d’entreprises. Nous comptons à notre actif plusieurs centaines de réponses. Ces documents sont le reflet de notre expertise. Forts de cela, nous sommes convaincus que notre mémoire technique gros œuvre vous aidera à remporter vos appels d’offres.

Comment avons-nous élaboré le mémoire technique gros œuvre ?

La majorité des marchés publics concernant le lot gros œuvre est passée par des collectivités territoriales, établissements publics (hôpitaux, écoles, université…), des offices HLM, OPH….

Cela fait plusieurs années que nous accompagnons une entreprise de gros oeuvre dans la réponse aux appels d’offres. A ce titre, nous avons remporté plusieurs marchés publics. .

Nous avons un retour d’expérience suffisamment riche pour connaître précisément les parties sur lesquelles vous allez être évaluées :

  • moyens humains et techniques affectés au chantier ;
  • organisation mise en œuvre pour son exécution ;
  • respect des normes de sécurité ;
  • Mise en œuvre du désamiantage ;
  • Organisation des travaux en site urbains ;
  • politique de traitement des déchets…

A ce jour, nous disposons de plusieurs retours acheteurs quant aux marchés publics auxquels nous avons postulés. Nous obtenons d’excellentes notes sur la partie technique.

C’est grâce à notre expérience et à l’expertise de notre équipe (ancien acheteur public, peintre) que nous avons conçu notre mémoire technique gros œuvre.

La personnalisation de ce document permet de répondre de façon optimale aux critères d’évaluation techniques et de remporter vos marchés publics !

Quels sont nos conseils pour répondre à un marché public gros œuvre ?

Les demandes inhérentes au lot gros œuvre peuvent être extrêmement larges suivants l’objet du marché : petit travaux en maçonnerie, travaux de construction, travaux de démolition, désamiantage, déplombage, réhabilitation, mise aux normes, terrassement, charpente, couverture…

Suivant la typologie des travaux, les compétences demandées pourront être spécifiques. Pour le désamiantage, par exemple, des certifications type SS4 seront demandés. Pour des opérations de constructions, des références valorisantes pourront jouer en votre faveur. Pour la charpente ou la couverture, la sécurité, et notamment les postes en hauteur, seront à détailler.

N’hésitez pas à sous-traiter ou à cotraiter (groupement momentané d’entreprises) les tâches pour lesquelles vous ne souhaitez pas intervenir directement.

Une fois ce travail réalisé, prenez le temps de lire le règlement de la consultation : avez-vous le temps de répondre au marché public ? Les critères d'évaluation sont-ils adaptés à votre entreprise de gros œuvre ? La pondération du prix n'est-elle pas trop élevée ?

Parcourez ensuite le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) pour vous assurer que vous êtes en mesure de réaliser l’ensemble des travaux demandés. Vérifiez les éléments relatifs à la présence d’amiante ou de plomb. Essayez de dimensionner le marché eu égard à vos capacités en termes de moyens humains, moyens techniques, délais…

Enfin, analysez les documents financiers du lot gros œuvre (BPU, QDE, DPGF...). Êtes-vous compétitifs au regard des prix demandés ? Relevez-vous des incohérences ? Si tel est le cas, pensez à poser des questions ! Construisez des prix cohérents en fonction des besoins de l'acheteur public : réduisez certaines marges, augmentez-en d'autres !

Enfin, passez à la rédaction de votre mémoire technique. Reprenez notre modèle et personnalisez-le en fonction des spécificités de votre entreprise et des critères d’évaluation acheteur. Ils se trouvent dans le règlement de la consultation (RC).

Surtout ne lésinez pas sur ce dernier point, pensez à toujours répondre de manière très précise aux critères de l’acheteur public. C’est là-dessus que vous serez évalués.

N’oubliez pas également de vérifier que vous disposez bien d’une certification de signature électronique si cela est demandé par l’acheteur public (voir règlement de la consultation).