Modes opératoires cloisons, faux plafonds, menuiserie

99,00

Profitez de 18 pages de contenus exclusifs détaillant les modes opératoires relatifs à l’installation de cloisons, de faux plafonds et des travaux de menuiserie.

Entièrement personnalisable, nos modèles sont à télécharger au format Microsoft WORD.

Les + de nos modes opératoires : une description étape par étape facilitant la compréhension du lecteur, un descriptif des moyens techniques et outillages utilisés.

UGS : 200-1 Catégorie :
  • Description

Thématiques abordées

  • Installation de cloisons BA 13 collés, BA 13 hydrofuge et BA 20 coupe-feu,
  • Mise en œuvre de cloisons demi-stil,
  • Montage d’un faux plafonds coupe-feu et hydrofuge,
  • Pose d’une porte en bois,
  • Pose d’une fenêtre en aluminium,

Rédigé par un professionnel métier, notre modèle est une véritable valeur ajoutée pour vos réponses aux marchés publics.

Les caractéristiques produits
Format de téléchargement : Microsoft Office Word (.doc)
Nombre de pages : 18
Nombre moyen de mots par page : 92.

Pouvez-vous modifier les informations au sein du document modes opératoires pour installation d’une cloison, d’un faux plafond, d’une fenêtre, d’une porte ?

Le document est réalisé sous Microsoft office Word (.doc). Il est envoyé sous ce format lors du téléchargement.

Ainsi, sachez que 100% des informations présentes au sein des modes opératoires liés au montage d’une cloison, d’un faux plafond, des ouvertures sont modifiables.

Quel est l’utilité des modes opératoires de montage de cloisons, faux plafonds, fenêtre, porte ?

Lorsque nous répondons à des appels d’offres de travaux pour certains de nos clients, nous sommes souvent confrontés à des demandes du type : « pouvez-vous décrire les modes opératoires que vous mettez en œuvre dans le cadre du présent marché public ? ».

Nous avons donc rédigé les modes opératoires d’installation de faux plafonds, de cloisons, de portes, de fenêtres afin de faciliter vos réponses aux appels d’offres, et notamment le développement de la thématique modes opératoires / procédés d’exécution.

Ces modes opératoires ne sont que la retranscription écrite de procédés mis en œuvre par certains professionnels du métier. Ils ne sont en aucun cas à prendre au pied de la lettre et doivent être retravaillés en fonctions des matériaux mis en œuvre, des spécificités du chantier, de votre savoir-faire…

Qui a rédigé les modes opératoires liés à la mise en œuvre d’une cloison, d’un faux plafond, d’une porte, d’une fenêtre ?

Trois personnes sont intervenues dans la création de notre modèle. Un professionnel du métier pour les descriptions techniques des modes opératoires, un acheteur public pour relecture et réécriture.
Enfin, une graphiste est intervenue pour la mise en forme de nos modes opératoires.

Au quotidien, notre travail consiste à répondre aux marchés publics pour le compte d’entreprises. Nous comptons à notre actif plusieurs centaines de réponses. Ces documents sont le reflet de notre expertise. Forts de cela, nous sommes convaincus que nos modes opératoires vous aideront à remporter vos appels d’offres.

Quels sont nos conseils pour répondre à un marché public de plâtrerie ?

Les acheteurs publics vous demandent bien souvent de détailler l’organisation que vous mettez en place pour l’exécution du chantier. Il s’agira alors de détailler très précisément les différentes tâches que vous effectuerez, et ce dans un ordre chronologique.
Ne lésinez pas sur cette partie : regrouper vos tâches par type de travaux (travaux préparatoires, mise en œuvre du ferraillage et du doublage, scellement des portes, plaquage, mise en œuvre des bandes…) en y indiquant les moyens techniques utilités et les moyens humains affectés.

Une fois ce travail réalisé, prenez le temps de lire le règlement de la consultation : avez-vous le temps de répondre au marché public ? Les critères d'évaluation sont-ils adaptés à votre entreprise de plâtrerie ? La pondération du prix n'est-elle pas trop élevée ?

Parcourez ensuite le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) pour vous assurer que vous êtes en mesure de réaliser l’ensemble des travaux demandés.

Enfin, analysez les documents financiers du lot plâtrerie (BPU, QDE, DPGF...). Êtes-vous compétitifs au regard des prix demandés ? Relevez-vous des incohérences ? Si tel est le cas, pensez à poser des questions ! Construisez des prix cohérents en fonction des besoins de l'acheteur public : réduisez certaines marges, augmentez-en d'autres !

Enfin, passez à la rédaction de votre mémoire technique plâtrerie. Reprenez notre modèle et personnalisez-le en fonction des spécificités de votre entreprise et des critères d’évaluation acheteur. Ils se trouvent dans le règlement de la consultation (RC).

N’oubliez pas également de vérifier que vous disposez bien d’une certification de signature électronique si cela est demandé par l’acheteur public (voir règlement de la consultation).